“Peu à peu, les manches des fourches ne me suffisent plus et ceux des poêles et des couteaux me manquent, c’est une évidence... C’est ainsi que je décide de créer un atelier de découpe et de transformation à la ferme pour vendre directement mes cochons et mes veaux.”